Découvrez les himene, des chants polynésiens pour voyager

Chaque pays a ses coutumes et us. En France, nous avons la fête de la sainte Catherine tous les 25 novembre, durant laquelle toutes les filles célibataires portent des chapeaux larges. En Grande Bretagne, le Sunday roast consiste à réunir toute la famille à la même table pour un déjeuner. Pour les Etats unis, à Thanksgiving, les Américains mangent de la dinde tous les quatrième jeudi du mois de novembre. Pour l’Allemagne, c’est l’Oktoberfest, la fête de la bière qui se déroule à Munich en Septembre ou en Octobre. Mais pour l’Océanie et la Polynésie, quelles sont les coutumes et traditions ?

Les chansons connues qui vous font voyager en Polynésie

Il y a le chant polynésien qui pourra vous bercer et vous faire rêver que vous êtes en Polynésie. Voici cinq chansons connues en Polynésie. D’abord, on a coconut island, écrit par Louis Armstrong qui raconte les détails imaginaires de ces îles à l’époque. Ensuite, coucou par Teten et ses copains relatent l’histoire de la rencontre entre Teten et sa femme. Après, Ote a Vahine écrit par Guillaume Matarere, à son écoute cette chanson aide les danseuses du concours à avoir l’énergie qu’elles demandent. Il y aussi les Marquises de Jacques Brel pour l’amour de son pays. Enfin, Faafaite de Pepena : une chanson d’échange avec les jeunes comme lui. Il y en a beaucoup, mais ce sont seulement quelque-unes.

Définition de Himene et quelques chansons tahitiennes

L’himene regroupe les chansons tahitiennes de nature religieuse. Il vient de l’anglais hymn. Il est basé sur les hymnes protestantes et des anciennes chansons polynésiennes dans le couplet. L’année dernière, sept chansons tahitiennes sont lancées. E Ono de Fenua raconte son amour de sa patrie, sa Terre et ses racines. La chanson de Koru intitulé Ua rere te manu. Celle de Raumata : Te manu hoata. De Aldo Raveino : A hiri. De Maruao qui a pour titre : Fa’aru’e. Tamari Vairao qui chante E au e. De Gabilou : Apetahi. Kareka avec sa chanson intitulée Turei Papa tu. Enfin, Nohorai Temaiana qui a pour titre : To’a marama.

Les différentes sortes de himene

Il y a trois sortes de himene. Le himene tarava et celui qu’on appelle ru’au représentent des hymnes dédiées aux dieux et aux héros, des rois et même des animaux. Le himene ute paripari est une chanson en duo ou trio, accompagné d’un ukulélé ou d’une guitare. C’est trois himene sont d’origine tahitienne ou polynésienne.

Qui sont les stars de la bossa nova ?